Bien composter


Le compostage est une action naturelle de transformation de la matière organique (déchets) et permet de créer un substrat fertile que l’on incorpore ensuite au sol ou que l’on utilise pour faire du terreau.

Dans le jardin de la Béchade, il est possible de composter nos déchets verts dans 4 lieux différentes :

  • mulcher ses déchets (coupés en petits tronçons) et les épandre sur sa parcelle. Ce mulch sert de paillage qui protègera le sol du froid et du lessivage par la pluie. De plus, en se décomposant il enrichit la terre. C’est le compostage de surface.
  • Si ce sont des mauvaises herbes (chiendent …) ou des plantes malades (oïdium …), il est possible de les mettre, après les avoir coupées, dans l’espace qui se trouve derrière le cabanon : compost à ciel ouvert.
  • Les 3 composteurs du jardin de Bacchus : ils sont vraiment malmenés car on y retrouve régulièrement n’importe quoi (chocolat, dosettes de café …). Il faut là encore mulcher vos déchets verts et ne pas y mettre de mauvaises herbes.

C’est le compostage à froid.

Trois nouveaux composteurs dans le jardin de la bechade

La Métropole de Bordeaux a installé 3 gros composteurs dans le jardin. Ils sont gérés par un collectif et la personne référente est M. Tanguy Diebold joignable par mail : composbechade@gmail.com.

Il faut lui envoyer un mail pour faire partie du groupe (formation obligatoire des membres) et pouvoir avoir le code des cadenas et ainsi ouvrir les composteurs.

La benne pour ses déchets verts non compostables

Sinon, pour jeter les déchets verts que l’on ne souhaite pas composter, une benne est stationnée un week-end sur 2 sur le parking en haut du jardin de l’autre de la route. Les dates sont à trouver sur le site de la mairie www.bordeaux.fr

Pour obtenir un compost riche, il faut mélanger un maximum de matériaux différents et veiller à l’équilibre entre les matières riches en azote et celles riches en carbone.

Les matières riches en azotes :

Matières fraîches, jeunes, humides, tendres, vertes : la tonte, les épluchures, les feuilles vertes …

Elles ont une décomposition rapide; elles sont très nutritives et maintiennent l’humidité. Mais elles produisent peu de compost. Elles “disparaissent”

L’azote favorise la vie bactérienne du sol.

Les matières riches en carbone :

Matières sèches, dures, vieilles, marron : paille, bois, les feuilles mortes …

Elles ont une décomposition lente. Elles produisent beaucoup de matière après compostage et maintiennent le compost aéré.

Les matières carbonées favorisent le vie fongique du sol.

L’idéal est donc d’équilibrer les 2 matières dans les composteurs : mettre du vert mais aussi du marron ! Arroser l’été et arrêter quand il fait humide. Pensez également à mélanger régulièrement à la fourche.

Ouvrage à lire sur le sujet :
Le compost  (La permaculture au jardin mois par mois - Damien Dekarz - Ed. Terran)